« Très honorés » : Carentan célèbre le mariage d’Harold Terens, vétéran américain centenaire

Par Epoch Times avec AFP
8 juin 2024 12:15 Mis à jour: 8 juin 2024 12:22

Le vétéran américain Harold Terens, 100 ans, se marie samedi avec sa fiancée de 96 ans, Jeanne Swerlin, à la mairie de Carentan-les-Marais (Manche), près des plages où le Débarquement a eu lieu le 6 juin 1944.

La mairie de Carentan-les-Marais avait mis les bouchées doubles samedi pour accueillir ce « héros américain », en décorant les arbres et en installant un parachute de taille réduite, en référence aux G.I. américains parachutés le 6 juin 1944 en Normandie.

À 10h30, seize musiciens venus de Kenosha (États-Unis) avec leurs kilts en tartan écossais font retentir leurs cornemuses en attendant les mariés sur la pelouse de la mairie. Plus d’une centaine de personnes, certaines vêtues de treillis militaires, patientent également.

Anne-Marie Ruffier, 66 ans, native de Carentan, est venue pour « assister à cet évènement unique ». « C’est aussi une façon de remercier cet homme qui a aidé à la libération de la France », dit-elle à l’AFP. Près d’elle, Pierre Le Goubey, 69 ans, « n’aurait raté ce mariage pour rien au monde ». Venu de Roubaix (Hauts-de-France), il estime que « c’est un symbole fort », car « en quelque sorte, le vétéran se marie avec la France ».

Au surlendemain des cérémonies rendant hommage aux soldats tués lors de l’opération Overlord, qui marqua le début de la Libération, le vétéran centenaire devait être marié à 11h00 par Jean-Pierre Lhonneur, le maire de la commune, située à 75 kilomètres au nord-ouest de Caen.

« Très honorés »

« Nous sommes très honorés que M. Terens ait choisi de se marier ici, à Carentan où a eu lieu en juin 1944 la jonction entre les troupes alliées débarquées sur les plages d’Utah et d’Omaha », s’était réjoui le maire auprès de l’AFP avant la cérémonie. « Nous lui offrirons le champagne, bien sûr, mais aussi un cadeau pour le remercier d’avoir participé à la libération de la France. »

Après la cérémonie, le vétéran célébrera son union « avec ses proches, en petit comité », a déclaré à l’AFP Sarah Pasquier, référente pour les commémorations du D-Day pour la mairie de Carentan-les-Marais.

Le vieil homme, qui vit à Boca Raton, en Floride (États-Unis) avec sa compagne, se joindra ensuite « selon son éventuelle fatigue » à une parade de vétérans, qui défileront à 16h00 dans le centre de Carentan-les-Marais, selon Mme Pasquier.

Un bal de la Libération ce soir

Un bal de la Libération sera donné par la mairie le soir même, dans le cadre des commémorations du D-Day. « Les civils sont invités à s’habiller dans le thème des années 1940 et les soldats de la base américaine toute proche sont les bienvenus », a précisé Mme Pasquier. « Mais M. Terens et son épouse seront peut-être trop fatigués pour se joindre » aux festivités, a-t-elle prévenu, rappelant l’âge du vétéran et de sa dulcinée.

Après avoir reçu en 2019 la Légion d’honneur française de la part du Président Emmanuel Macron, M. Terens a été de nouveau honoré jeudi aux côtés de nombreux autres vétérans lors des cérémonies du D-Day.

Après la Seconde Guerre mondiale, M. Terens avait épousé Thelma, sa première épouse. Le couple a eu trois enfants. À la mort de Thelma, il est dévasté puis rencontre trois ans plus tard Jeanne Swerlin, elle aussi veuve, et c’est le coup de foudre. « J’ai tout », avait estimé début mai auprès de l’AFP M. Terens, se disant « le plus chanceux du monde ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

EN CE MOMENT