Zelensky accuse la Russie d’utiliser l’influence de la Chine pour perturber le sommet sur la paix en Ukraine

Le président de l’Ukraine a déclaré que la Chine faisait pression sur d'autres pays pour qu'ils ne participent pas au sommet

Par Aldgra Fredly
5 juin 2024 12:57 Mis à jour: 5 juin 2024 19:43

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky accuse la Russie d’utiliser l’influence de la Chine pour perturber le prochain sommet de la paix, consacré à la guerre entre la Russie et l’Ukraine.

Le 2 juin, il a déclaré que la Chine faisait pression sur d’autres pays pour qu’ils ne participent pas à ce sommet, qui doit se tenir en Suisse les 15 et 16 juin. Il n’a pas précisé de quels pays il s’agissait.

« Malheureusement, la Russie, en utilisant l’influence chinoise dans la région, en utilisant également des diplomates chinois, fait tout pour perturber le sommet de la paix », a-t-il lancé lors de la conférence de presse organisée en marge du forum sur la défense et la sécurité « Shangri-La Dialogue » tenu à Singapour.

« Il est regrettable qu’un grand pays aussi indépendant et puissant que la Chine soit un instrument entre les mains de Poutine. »

Dans son discours au forum « Shangri-La Dialogue », M. Zelensky a appelé les pays asiatiques à participer au sommet de la paix organisé par la Suisse qui, a-t-il souligné, marquerait le « début du chemin vers la fin de la guerre » en Ukraine.

Les trois points principaux proposés à la discussion par l’Ukraine « mènent définitivement à la fin de la guerre, et non au début d’une nouvelle escalade de la part de la Fédération de Russie », a-t-il précisé.

Selon le gouvernement ukrainien, plus de 107 pays et organisations internationales ont confirmé leur participation au sommet organisé à la demande de l’Ukraine.

M. Zelensky a déclaré aux journalistes que la guerre en Ukraine se prolongerait si le Parti communiste chinois (PCC) continuait à soutenir le gouvernement russe.

« Nous n’attendons pas de soutien militaire de la part de la Chine (…) mais nous n’attendons pas non plus que la Chine fournisse un soutien dans le domaine de la défense à la Russie, et c’est ce dont nous avons discuté avec le dirigeant chinois par téléphone », a-t-il dit.

Le président ukrainien a expliqué qu’il avait eu un entretien téléphonique avec le chef du PCC, Xi Jinping, il y a un an, pour discuter du « soutien à l’intégrité territoriale de l’Ukraine, à notre souveraineté et à nos positions ».

« Il m’a promis que la Chine resterait à l’écart et ne soutiendrait pas la Russie avec des armes. Aujourd’hui, plusieurs signaux émanant de diverses [agences] de renseignement, y compris ukrainiennes, indiquent que, d’une manière ou d’une autre, certaines choses arrivent sur les marchés russes par l’intermédiaire de la Chine. (…) Certains éléments de l’armement russe proviennent de Chine », a-t-il indiqué.

M. Zelensky a souligné que l’Ukraine avait tenté à plusieurs reprises de rencontrer des responsables chinois, y compris Xi Jinping, et qu’elle leur avait envoyé les invitations à participer au sommet, mais sans succès.

« Malheureusement, l’Ukraine n’a pas de lien puissant avec la Chine parce que la Chine n’en veut pas. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

EN CE MOMENT